Devenir programmeur web : Formation, qualités et salaire !

Le programmeur web est un programmateur multitâches et multi-langages. Chargé de la réalisation de sites internet et de toutes les fonctionnalités qui l’accompagnent, il reste très flexible afin de s’adapter aux nombreux besoins d’un site internet. Très recherché aujourd’hui sur le marché de l’emploi, c’est un métier qui a le vent en poupe ces dernières années. À présent, retrouvez toutes les informations utiles relatives à cette profession : de la formation au salaire, en passant par le rôle et les qualités requises, nous vous disons tout dans les prochaines lignes.

Les types de développeurs…

Il existe trois grands types de développeurs selon les applications qu’ils développent :

  • Le développeur ou programmeur web : il crée des applications pour des sites web. Il utilise le langage front-end (HTML, CSS, JavaScript) pour ce que verra l’utilisateur final et le langage back-end (Java, PHP, Node JS, Python, etc.) pour ce que ne voit pas l’utilisateur (par exemple l’envoi d’email, gestion de panier…) ;
  • Le développeur natif : celui-ci crée des applications spécifiques à un système (Windows, MacOS, Android, UNIX, etc.) ;
  • Le développeur hybride : lui il crée des applications susceptibles de tourner sur plusieurs systèmes.

Devenir programmeur web : quelle formation ?

Il existe une flopée de formations permettant de rigoureusement se préparer au métier de développeur web. En effet, après un Baccalauréat S, le futur programmeur web a le choix entre des formations courtes (BAC+2) de type DUT ou BTS en Informatique, ou des études plus approfondies (BAC+5) avec des Masters spécialisés. Par ailleurs, une formation dans une école spécialisée en Informatique ou dans une école d’ingénieur se présente également comme de belles alternatives pour accéder au métier de développeur web.

Comment fonctionne un programmeur web ?

Pour qu’il soit complet et bien fait, le travail d’un développeur web s’éclate en plusieurs étapes :

  • Une analyse technique : cette première étape consiste à, dans un premier instant, identifier et comprendre les besoins réels du client, et ensuite les analyser. Elle se conclut par la rédaction du cahier des charges ;
  • La conception du site internet : ici, le développeur web crée la configuration technique du site en respectant le cahier des charges. Il définit son architecture ainsi que sa base de données ;
  • La programmation ou le développement : le développeur web, à cette étape, procède à la programmation du site internet, c’est-à-dire qu’il rédige les lignes de code des différentes parties du site ;
  • Le testing : le programmeur web effectue à cette étape une série de tests pour vérifier le bon fonctionnement des différentes fonctionnalités mises en place. En collaboration avec les webdesigners et autres développeurs, il corrige les éventuels dysfonctionnements ;
  • Un support technique : après la mise en ligne du site, le développeur web fournit une documentation technique et fonctionnelle au client. Il assure également le suivi, c’est-à-dire qu’il s’engage à corriger d’autres éventuels problèmes qui ne relèveraient pas de la compétence du client ;
  • La veille : un développeur web doit être constamment en veille, c’est-à-dire qu’il doit non seulement être informé des évolutions des outils et technologies existants (langages, frameworks…), mais aussi des nouveautés en termes de tendances et de bonnes pratiques.

Les outils du développeur Web

Commençons par faire certaines mises au point. Primo, un développeur web n’est pas un technicien de maintenance ; ce qui voudra dire qu’il ne s’occupe pas de la réparation d’un ordinateur ou d’une connexion internet. Secundo, il n’est pas webdesigner ; son travail n’est donc pas non plus de concevoir les visuels ou les interfaces graphiques des sites internet. Tertio, la mission du développeur web ne consiste pas en l’animation ou en la maintenance d’un site internet, étant donné qu’il n’est pas webmaster. Son travail, en effet, est de concevoir des sites internet en s’adaptant aux besoins spécifiques d’un client. Et pour y arriver, il utilise les outils ci-après : Github.com ; Sublime Text ; Emmet.io ; Codepen.io.

Devenir programmeur web : qualités et compétences requises

Les entreprises, avant d’embaucher quelqu’un en tant que développeur web, recherchent chez l’intéressé certaines qualités et compétences. En effet, il faut :

  • Être curieux ;
  • Être rigoureux ;
  • Être autonome ;
  • Disposer d’une solide culture web ;
  • Avoir la connaissance et la maîtrise des différents langages de développement web ;
  • Être polyvalent ;
  • Avoir une excellente capacité d’écoute ;
  • S’adapter rapidement aux évolutions de son environnement ;
  • Être réactif…

Combien gagne un programmeur web ?

Aujourd’hui, sur le marché, on constate un décalage considérable entre l’offre et la demande. Alors que les entreprises recherchent chaque jour plus en plus de développeurs, seulement peu de candidats se manifestent.
Selon ChooseYourBoss, un développeur junior sorti fraîchement de formation peut gagner un salaire annuel brut variant entre 23 000 et 36 000 €. Un salaire qui peut être doublé au bout de quatre à six ans d’expérience professionnelle

Important : les salaires varient en fonction de la technologie utilisée, mais aussi géographiquement. Par exemple, ils sont 25 % plus élevés dans la capitale française Paris par rapport à la moyenne de toute la France. De même, les salaires sont deux fois plus importants à l’étranger(on pense essentiellement aux États-Unis, au Canada et à la Suisse).

Pour avoir une idée de l’évolution salariale que vous pouvez espérer dans ce métier, ne manquez plus les études annuelles du cabinet de recrutement digital Urban Linker publiées sur les salaires des métiers Tech en île de France.

En définitive, ajoutons, outre tout ce qui est dit plus haut, qu’il est bel et bien possible d’accéder directement au métier de programmeur sans expérience préalable. En effet, disposer des qualités ci-dessus énumérées et arriver à présenter une première création serait largement suffisant. Aussi, le développeur, lorsqu’il n’est pas recruté par une entreprise ou une agence spécialisée peut faire le choix d’exercer son métier en tant qu’indépendant. Et dans ce cas, sa réussite dépendra bien évidemment de sa capacité à démarcher des clients.

Maintenant que vous savez tout sur cette profession, dites-nous si vous avez aimé l’article. Ne manquez pas non plus de partager vos expériences avec les internautes dans les commentaires.

 

Marc

A propos de l'auteur: Marc

Ingénieur chez Sony France, je suis particulièrement informé des nouvelles tendances en matière de High-tech.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *